L’injection faite à Irma et l’émergence de l’analyste par Carole Niquet

#

Le rêve « l’injection faite à Irma » (1) est qualifié par Lacan de « rêve initial, le rêve des rêves, le rêve inauguralement déchiffré» (2). Dans la Traumdeutung, Freud y revient très souvent et cela « chaque fois qu’il a besoin d’un point d’appui ». Ce rêve achève son analyse par la clé de voûte de l’interprétation, à savoir « après complète interprétation, tout ce rêve se révèle comme l’accomplissement d’un désir » (3). De quel désir s’agit-il dans ce cas précis ?

Ce rêve est réalisé là « à un moment éminent de sa capacité créatrice (…) à (une) étape du développement de l’ego de Freud, ego qui a droit à un respect particulier car c’est celui d’un grand créateur » (4). Freud pressent qu’il est déterminant puisqu’il écrit à Fliess en 1900 « qu’un jour on mettra peut-être sur le seuil de la maison de campagne de Bellevue où se passe ce rêve – Ici, le 24 juillet 1895, pour la première fois l’énigme du rêve a été dévoilée par Sigmund Freud » (5).

Ce que révèle ce rêve, c’est que Fliess commence à être déchu de sa position de sujet supposé savoir, et ce rêve survient le jour même où Freud commence à écrire son Esquisse d’une psychologie scientifique (le 23 juillet 1895 selon une lettre de Freud à Fliess), c’est-à-dire lorsqu’il commence à prendre véritablement son autonomie théorique par une tentative de formalisation de l’appareil psychique. L’Autre n’est plus sans faille et peut se tromper. Si culpabilité il y a dans le rêve d’Irma, c’est de porter atteinte au savoir qu’il suppose à Fliess ou d’avoir cru en lui au point de faire passer son discours devant le sien propre. Ce rêve marque donc les débuts de l’émancipation de Freud vis-à-vis de Fliess donc l’avènement de Freud psychanalyste.

Mais ce rêve n’érige pas pour autant Freud en maître. Comme le fait dire Lacan à Freud, « (…) je ne suis pas le créateur. Le créateur est quelqu’un de plus grand que moi. C’est mon inconscient, c’est cette parole qui parle en moi, au-delà de moi. Voilà le sens de ce rêve. » (6)

1 Freud, S., Interprétation des rêves, Paris, PUF, 1973, p.112.

2 Lacan, J., « Le rêve de l’injection à Irma », in Séminaire II, Le moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse, Paris, Seuil, p. 178.

3 Freud, S., Ibid., p.112.

4 Lacan, J., Ibid., p. 179.

5 Lacan, J., Ibid., p. 181

6 Lacan, J., Ibid., p. 203.