Qui sommes-nous ?

La New Lacanian School (NLS) ou Nouvelle École lacanienne, association 1901 sans but lucratif, a été fondée en 2003. Elle a son siège au 5, rue de Lille, 75007 Paris.La NLS fait partie des sept Écoles de psychanalyse de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP). Avec trois autres Écoles européennes (France, Espagne et Italie), elle est membre de l’EuroFédération de Psychanalyse (EFP), association qui veille au développement de la psychanalyse en Europe.

Organes et composition

La NLS a un organe de direction, le Comité exécutif, qui peut créer des commissions ad hoc pour des tâches spécifiques. Le Comité exécutif a la charge de la gestion de l’association, le temps de son mandat. Il est désigné pour deux ans par le Président de l’AMP.

La NLS a aussi un organe consultatif, le Conseil, composé des Présidents des Sociétés affiliées. Celui-ci est convoqué pour consultation par le Président de la NLS. Un Secrétariat de l’Europe de l’Est est également en fonction.

L’Assemblée générale qui a une fonction consultative, comprend les 200 membres de l’association. Elle approuve le rapport de trésorerie et se prononce sur les points mis à l’ordre du jour.

Les membres sont admis, après une étude approfondie de leur candidature par le Comité des admissions de la NLS, composé du Président de la NLS, du Président de l’EuroFédération, et du Président sortant de la NLS. Les candidatures retenues sont ensuite proposées à l’homologation du Conseil de l’AMP.

La liste des membres et leurs coordonnées figurent dans un annuaire qui paraît tous les deux ans. Les membres y sont inscrits, soit au titre d’analyste praticien (A. P.), soit à celui d’analyste membre de l’Ecole (A.M.E.), en tant que l’Ecole les garantit comme relevant de la formation qu’elle dispense, ou encore au titre d’analyste de l’Ecole (A. E.), titre délivré pour trois ans, au terme de la procédure dite de la « passe ».   L’annuaire qui comprend les statuts et les textes fondateurs de l’association, est du domaine public. Sa mise à jour régulière est consultable sur le site internet de la NLS.

C’est la commission de la Garantie-Europe qui désigne les A.M.E.

Pour accomplir ses fins, la NLS a adopté comme langues de travail, le français et l’anglais. Elle opère ainsi dans plusieurs pays européens qui pratiquent d’autres langues mais se rassemblent autour de son bilinguisme. La NLS établit des Sociétés affiliées (Belgique, Grande – Bretagne, Grèce, Israël,  Suisse, ainsi que des groupes affiliés (Bulgarie, Danemark, Irlande, Pologne). Elle accueille encore d’autres groupes européens et non européens en qualité de groupes associés (Australie, Allemagne, Canada-Québec, Portugal).

La NLS compte également des membres pour le moment sans groupe (U.S.A.).

Le Secrétariat de l’Europe de l’Est a pour fonction d’organiser des liens avec des membres qui sont aussi sans groupe, pour des actions d’enseignement de la psychanalyse, de constitution de groupes de travail (cartels), d’ateliers, et ce, en  divers endroits du globe (Pays de l’Europe de l’Est, Russie).

Les Sociétés affiliées sont : la London Society (Grande-Bretagne), l’ASREEP-NLS (Suisse), le GIEP-NLS (Israël), la Société hellénique (Grèce) et le Kring voor Psychoanalyse (cercle néerlandophone – Belgique). Les Groupes affiliés sont : le Cercle de Varsovie (Pologne), le Cercle de Cracovie (Pologne), ICLO-NLS (Irlande), NLS-Copenhague (Danemark) et la Société Bulgare de Psychanalyse lacanienne (Bulgarie). Les Groupes associés sont : l’ACF-Portugal (Portugal), le Lacanian Circle of Melbourne (Australie), le Groupe Köln-Paris et la NLS-Québec (Le Québec – Canada).

Chaque Société ou Groupe a ses propres statuts, lesquels le lient organiquement à la NLS. La qualité de membre d’une Société ou d’un Groupe ne qualifie les membres concernés qu’à ce titre, et non pas comme membres de la NLS. La politique et la décision d’admission des membres des Sociétés et des Groupes se font en fonction de leurs statuts, lesquels relèvent de la législation propre à chaque pays, et ce, en relation avec la NLS, c’est-à-dire son Comité exécutif dont l’avis est requis.

 

Finalités et action

La NLS a pour finalité d’élaborer et de transmettre la psychanalyse, de contrôler sa pratique, et de fonder en raison la qualification du psychanalyste, en Europe et au-delà des frontières strictes de celle-ci. Elle veille avec rigueur à l’extension du discours analytique et conduit son action dans le champ ouvert par Freud, selon l’orientation qu’en a donnée Lacan en fondant son Ecole en 1964.

En ce sens, un travail d’Ecole est attendu de la part de ses membres et partant des sociétés ou groupes auxquels ils appartiennent par ailleurs. Ce travail s’exécute électivement en petits groupes de travail dits cartels. Une élaboration soutenue y est attendue, en vue de résultats propres à chacun, lesquels pourront donner lieu à transmission, publication ou intervention.

Ce travail sera étroitement lié à la formation dispensée par l’Ecole, soit ce qui relève de la cure psychanalytique et du contrôle de la pratique. La praxis et la doctrine de la psychanalyse ont ainsi à se distinguer de ce que le discours universitaire véhicule, mais aussi d’un savoir-faire propre aux méthodes psychothérapeutiques, qui aspire à la restauration d’un état dit normal voire adapté au monde.

La psychanalyse vise pour sa part des effets de sujet, soit ce qui relève non d’une idée du normal mais bien de la singularité propre à chaque sujet. C’est un combat que le discours analytique a à livrer là où risquent de sévir la norme et les règlementations autoritaires qui réduisent le sujet à un individu identifiable. Le but de ce combat est de maintenir un écart entre les discours fondamentaux formalisés par Lacan, celui du Maître, celui de l’hystérie, celui de l’Université et celui de l’analyste. C’est de cet écart que dépendent les chances d’effets de discours et partant d’effets de subversion subjective. Ce combat est inhérent au discours analytique, ainsi que le formulait Lacan en énonçant : « Ce n’est pas moi qui vaincrai, c’est le discours que je sers. »[1]

Afin de mettre à l’épreuve ce que le discours analytique rencontre, soit à partir de la clinique et de la pratique des psychanalystes, la NLS organise un congrès annuel avec un thème à chaque fois différent et qui tient compte de l’actualité dans laquelle opère ce discours, ce qui donne, avec la diversité des pays de la NLS, soit des contextes à la fois proches et éloignés, une clinique riche et variée.

Outre les publications propres aux Sociétés et groupes affiliés ou associés, qui sont à la charge de ceux-ci, la NLS partage une publication, en langue anglaise, avec l’Association Mondiale de psychanalyse. Son titre : The Lacanian Review.

En plus des relations que la NLS entretient avec les autres Ecoles, elle cultive des liens étroits  avec d’autres associations, en s’intéressant et en participant à leurs travaux. Ainsi en va-t-il des relations avec les activités de l’Institut du Champ freudien (dont TyA), des Sections et Antennes cliniques d’UFORCA, de l’Institut de l’Enfant (l’Université Populaire Jacques Lacan) en rapport avec le Réseau international des Institutions infantiles (RI3), le Centre d’Études et de Recherche sur l’Enfant dans le Discours Analytique (CEREDA) et le Centre interdisciplinaire sur l’enfant (CIEN).

[1] Lacan J., « L’étourdit », Autres écrits, Seuil, Paris, avril 2001, p. 475.