Cartel sur « l’interprétation » – 27 mars 2017, Nice

#

Le 27 mars 2017, à 21 h, se tiendra à Nice (au Forum, 9 rue d’Angleterre), une soirée préparatoire au congrès de la NLS qui aura lieu à Paris les 29 et 30 avril sur le thème « Autour de l’inconscient ».

Lors de cette soirée niçoise, un cartel composé de Yves Daemers, Philippe Giovanelli, Stéphanie Haug, Amélie Le Dall, Philippe Lienhard (plus-un), exposera ses travaux sur son thème de travail, « L’interprétation ».

Tout au long du mouvement analytique, l’interprétation a évolué car elle dépend de ce qu’elle vise, c’est-à-dire de la conception que le psychanalyste se forge de l’inconscient. Ce n’est pas la même chose de concevoir l’interprétation comme la levée d’un voile, la révélation d’un bout de texte oublié ou de la situer, dans une orientation vers le réel, comme visant le hors sens.

L’interprétation évolue également à l’intérieur de chaque cure. Il y a l’interprétation qui ouvre le trajet analytique, qui ouvre au sujet-supposé-savoir, qui joue sur le sens en faisant résonner le double sens propice au déploiement des chaînes signifiantes de l’inconscient transférentiel et il y a l’interprétation qui boucle, qui termine le trajet analytique en faisant résonner autre chose que le sens, en faisant tinter le vide de signification.

Les formations de l’inconscient, étant elles-mêmes des interprétations, évoluent également en cours de cure, du fait d’un asséchement de l’inconscient dit transférentiel permettant l’émergence de l’inconscient réel. Un rêve de fin de cure peut être différent d’un rêve de début de cure en ce qu’il montre directement une image de jouissance sans en passer par un travail d’élaborations signifiante, par le travail de construction du rêve.

Tels seront les fils directeurs de l’ensemble des travaux proposés lors de cette soirée qui sera un voyage au pays de l’interprétation, de Freud aux postfreudiens, à Lacan jusqu’aux dernières pistes soulignées par Jacques Alain Miller : apporter le corps, user du signifiant nouveau.

En extime à cette soirée, Frank Rollier, AME, délégué aux cartels de la NLS, animera les débats.

Philippe Lienhard

image001-2