Compte-rendu de la Journée de travail sur le thème du Congrès de la NLS avec Lilia Mahjoub, présidente de la NLS (Genève, 14 janvier 2017)

#

par Nelson Feldman, président Asreep-NLS

Conférence de Lilia Mahjoub à Genève
Les mots de l’Inconscient
Unbewusste, Parlêtre, Une bévue…  

Le samedi 14 janvier, à Genève, dans le nouvel amphithéâtre de l’Hôpital de pédiatrie, Lilia Mahjoub, présidente de la NLS, a fait une conférence intitulée : « Les Mots de l’Inconscient : Unbewusste, Parlêtre, Une bévue ».

Lilia Mahjoub nous a proposé un itinéraire théorique et clinique avec des références et ponctuations précises sur le concept d’inconscient et des formations de l’inconscient dans l’œuvre de S. Freud et de Jacques Lacan. Dans une lettre, datant de 1980, citée par Lilia Mahjoub, Lacan affirmait qu’il « poursuivait toujours son travail de l’inconscient ».

Lilia Mahjoub a présenté l’évolution du concept d’inconscient dans l’enseignement de Jacques Lacan depuis ses premiers séminaires jusqu’au séminaire XXIII et la clinique des nœuds borroméens. Elle a souligné l’importance du concept d’inconscient comme étant le non-réalisé, alors que des courants postfreudiens l’ont considéré comme étant uniquement tourné vers le passé, favorisant sa fermeture. Elle a aussi rappelé la notion de béance et de discontinuité dans ce concept fondamental de la psychanalyse. Dans ce parcours, il y a le passage du mot inconscient comme négation du conscient, vers le signifiant Unbewusste, suivi de son remplacement par le mot Parlêtre, et enfin, au terme de son enseignement, un retour à l’Unbewusste traduit par Une-bévue, ce qui le subvertit.

De nombreuses références ont ponctué sa conférence : La Traumdeutung, la Lettre 52 de Freud à W. Flies, les séminaires de Jacques Lacan Encore et Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse, sa conférence à l’Université Columbia, le séminaire sur Le sinthome, le cours de Jacques Alain Miller L’Un tout seul. Et bien d’autres…

Lilia Mahjoub a contribué à stimuler le transfert de travail dans l’Asreep-NLS pour le Congrès du mois d’avril avec un enseignement approfondi sur les mots qui désignent l’inconscient et cernent ainsi son statut, et ce, en mettant l’accent sur l’importance de la clinique actuelle avec les formations de l’inconscient dans l’orientation lacanienne.

Dans l’après-midi, trois membres de l’Asreep-NLS, Dominique Tercier, Violaine Clément et Sandra Cisternas ont présenté des cas cliniques qui ont contribué à des échanges très riches.

Le prochain séminaire Nouages de l’Asreep-NLS, à Lausanne, le samedi 11 février, maintient ce transfert de travail vers le Congrès de la NLS à Paris le 29 et 30 avril 2017. Nous aurons la présence de Bernard Seynhaeve, vice-président de la NLS, Frank Rollier, délégué aux Cartels, et Anna Pigkou, présidente de la société hellénique.